tortue aligator
Michel refait le monde

Cette tortue alligator va vous effrayer ! Elle peut sectionner un doigt humain en quelques secondes !

Par Michel-tanner , le 15 février 2024 , mis à jour le 15 février 2024 — Animaux - 3 minutes de lecture

La saisie inattendue d’une tortue alligator dans une étendue d’eau britannique

Dans une mésaventure qui a de quoi surprendre plus d’un promeneur, une tortue alligator au surnom de « Fluffy » a été découverte dans les eaux anglaises, précisément un lac, le lundi 5 février 2024. Connu pour être une menace pour les équilibres naturels en raison de son origine américaine et de son régime alimentaire vorace, l’animal s’avère également un danger pour les humains : rien n’interdit de penser que, compte tenu de la puissance de son bec, il pourrait sans difficulté trancher un doigt.

L’histoire commence lorsqu’un habitant local, lors d’une balade aux abords d’un lac, est tombé nez à nez avec la créature. Pouvant atteindre un poids complet de 80 kilogrammes, c’est une espèce envahissante qui consomme avidement toute forme de vie aquatique se trouvant sur son chemin. Les autorités compétentes, alertées par la présence de « Fluffy », ont promptement réagi en capturant le spécimen pour le placer dans un centre de soins spécialisé pour reptiles.

Caractéristiques et impact écologique

  • Nom commun : Tortue alligator
  • Nom scientifique : Macrochelys temminckii
  • Provenance : Sud-est des États-Unis
  • Statut : Espèce invasive au Royaume-Uni
  • Poids : Jusqu’à 80 kg
  • Mâchoire : Capable de couper net un doigt humain
  • Menace : Classée vulnérable d’après l’UICN

Une passionnée des tortues, ayant auparavant résidé en Floride, a reconnu l’espèce grâce aux images partagées sur les réseaux sociaux. Elle s’est aussitôt lancée dans une opération de récupération réussie. Après avoir été capturée, la tortue s’est vue offrir un repas composé de poulet cru tout en étant examinée avec attention par les experts.

Actions et mesures prises

La tortue, après un court séjour à la clinique vétérinaire et un examen minutieux, fut alimentée puis confiée à un établissement spécialisé dans le soin des reptiles. Alors qu’au Royaume-Uni détenir une tortue alligator s’avère légal, les praticiens ont souligné que l’espèce est qualifiée d’invasive et qu’elle représente une réelle menace pour la biodiversité locale.

La France, quant à elle, place la tortue alligator parmi les espèces dangereuses depuis 1997 et un certificat spécifique est obligatoire pour quiconque souhaiterait en élever un spécimen.

Avisant la population de la potentialité de représailles pour d’autres incidents du même acabit, le centre spécialisé prête une grande attention aux besoins de « Fluffy » tout en veillant à sécuriser son nouvel environnement. Un important travail de sensibilisation et de prévention est en cours pour éviter la prolifération de cette espèce dans les milieux aquatiques britanniques.

Michel-tanner
Partager le contenu de Michel :