Comment éviter d'être empoisonné par du jambon contaminé à la listeria rappelé en urgence dans toute la France ?
Michel refait le monde

Comment éviter d’être empoisonné par du jambon contaminé à la listeria rappelé en urgence dans toute la France ?

Par Michel-tanner , le 13 mars 2024 , mis à jour le 13 mars 2024 - 3 minutes de lecture

Alerte à la Listeriose : Protégez-vous des Tranches de Problème

Attention, mes chers lecteurs, voici une information croustillante mais pas des plus réjouissantes ! Une ombre plane sur notre tant apprécié jambon, et elle porte un nom aussi complexe qu’inquiétant : la listeria. Cette information, dévoilée par un petit oiseau nommé Rappel Conso, vole de bouche en oreille à travers notre douce France, touchant aussi bien la pétillante Nouvelle-Aquitaine que d’autres régions.

Quelle est la charcuterie maudite ?

Imaginez un instant : des tranches fines de jambon cuit traditionnellement, empaquetées avec soin. Voilà l’image trompeuse du produit suspecté, sorti tout droit des étagères des Magasins U. La balade bucolique s’arrête là, car la présence de cette importune bactérie listéria a éveillé les soupçons sur un lot spécifique. Aisément identifiable par un code-barres unique (253028000006) et par le numéro de lot (02406506), cette denrée est une véritable bête noire pour votre palais et votre bien-être.

Période de vente et régions concernées

Cette affaire prend ses racines entre le 5 et le 8 mars, où sous les lumières des Magasins U, cette édition fatale a été écoulée dans une sélection régionale plutôt étendue. De la Bretagne aux rivages de la Provence-Alpes-Côte d’Azur, en traversant l’Île-de-France et la Normandie, nul n’a été épargné.

Une gestation silencieuse: jusqu’à huit semaines


Person consulting a healthcare professional after experiencing mild symptoms for weeks.

La malice de cette bactérie réside dans son jeu du cache-cache avec nos symptômes. Avec une durée d’incubation pouvant s’étirer jusqu’à deux mois, il est essentiel, chers fins palais, de ne pas sous-estimer le moindre frisson suspect. Fièvre légère, maux de tête semblant anodins, et courbatures pourraient bien être les messagers indésirables de cette listériose.
En cas de doute, couronnez-vous détective de votre propre santé et consultez un praticien sans tarder, en évoquant votre rencontre gastronomique avec le produit concerné.

Qui doit redoubler de vigilance ?

La prudence est de mise en particulier pour nos amies en attente de leur petit miracle, nos aînés et ceux dont la forteresse immunitaire n’est pas au mieux de sa forme.

Que faire si vous détenez le jambon suspect ?

Vos placards renferment-ils ce jambon maudit ? Si c’est le cas, ne jouez pas les héros en le dégustant ! Pour éviter tout risque, rendez-vous dans le Magasin U où vous avez acquis cet article avant le 23 mars, et repartez avec une bourse plus remplie, accompagnée d’une tranquillité d’esprit.

Un coup de fil pour plus d’infos

L’escouade des Magasins U reste à votre écoute pour vous éclairer sur ces préoccupations charcutières. Ils sont joignables sans hésitation au 0 969 366 936.
Pour conclure, mes chers dégustateurs, restons vigilants face aux aléas de nos assiettes. L’histoire nous enseigne ici un principe fondamental : mieux vaut prévenir que guérir, et cela commence avec une bonne pratique de traçabilité et de surveillance de nos aliments. Soyez gourmets, mais aussi futés !

Michel-tanner
Partager le contenu de Michel :