Controverse : le comportement de deux entrepreneurs face à Tony Parker choque les internautes
Michel refait le monde

Controverse : le comportement de deux entrepreneurs face à Tony Parker choque les internautes

Par Michel-tanner , le 22 février 2024 , mis à jour le 22 février 2024 - 2 minutes de lecture

L’attitude audacieuse de deux fondateurs face à Tony Parker suscite l’émoi sur les réseaux sociaux

Une plateforme d’exposition pour les audacieux

L’émission phare « Qui veut être mon associé ? » continue de braquer les projecteurs sur les entrepreneurs émergents. L’objectif de ces derniers est simple : pérenniser leur création. Lors de la diffusion du 21 février 2024, Tony Parker était présent en tant qu’investisseur potentiel, et il était évident que son emploi du temps était compté.

Une opportunité en or pour les créateurs d’Un bon maillot

Construire son entreprise est un défi, surtout dans la conjoncture économique actuelle. Le programme télévisé facilite les rencontres entre créateurs d’entreprise et financiers, dans l’espoir de révéler les leaders de demain. Lors de cette session, Louis Le Nevé et Timothé Odin, à la tête d’Un bon maillot, une entreprise offrant des boxes surprise de maillots de sports, se sont retrouvés face à l’ex-joueur de basketball Tony Parker, une aubaine pour ces jeunes entrepreneurs. Cependant, leur proposition initiale va se heurter à une contre-offre inattendue des investisseurs.

Une rencontre avec Tony Parker qui tourne au bras de fer

Le duo proposait 200 000 euros d’investissement en échange de 5% des parts de leur société. Mais Tony Parker, associé à Kelly Massol, a vu les choses en plus grand en proposant 400 000 euros pour 30% des parts. Cela a provoqué un moment de tension palpable, les entrepreneurs ne souhaitant pas céder plus de 20%.

La réaction du public et la décision finale

Cette négociation a suscité des réactions variées sur Internet. Beaucoup ne comprenaient pas comment on pouvait tergiverser quand un personnage de la stature de Tony Parker propose d’entrer dans son entreprise. Des commentaires tels que « Ça vaut des millions ! », « Je ne comprends pas, comment peut-on refuser Tony Parker? » ou « Accepte Tony Parker, quelle que soit la valorisation. C’est du platine », ont été partagés sur Twitter.
Après de longues délibérations et les conseils d’autres investisseurs, notamment Anthony Bourbon soulignant le pire des scénarios étant les regrets, Louis et Timothé ont finalement accepté l’offre. Ils ont expliqué plus tard que la perspective de regret était un facteur clé dans leur réflexion.

En dépit de ce parcours semé d’embûches, l’aventure s’achève sur une note positive, illustrant que parfois, il est nécessaire de prendre des risques pour avancer.

Michel-tanner
Partager le contenu de Michel :