decez luz saint sauveur
Michel refait le monde

Décès à Luz Saint Sauveur : Hommage à Laurent Grandsimon, ancien président du parc national des Pyrénées

Par Michel-tanner , le 2 février 2024 , mis à jour le 2 février 2024 - 3 minutes de lecture

Disparition de Laurent Grandsimon, le défenseur de l’humanisme écologique

Nous avons la douleur de vous faire part de la disparition de Laurent Grandsimon, figure de l’écologie humaniste et ancien dirigeant phare de l’espace protégé pyrénéen. Sa perte est unanimement ressentie.

Biographie de Laurent Grandsimon

Pionnier de la défense environnementale, Grandsimon, édile de la commune de Luz-Saint-Sauveur et ex-président de la collectivité du Pays Toy, a rendu son dernier souffle. Il fut aussi le chef de file du Parc National des Pyrénées et a laissé une forte empreinte dans le massif pyrénéen. Son élection comme maire eut lieu en 2014, avec une réélection en 2020, tandis qu’il prit la tête du Parc National des Pyrénées en 2015 et reconduit début 2022.

Une carrière d’engagements

La fonction de président du parc lui tenait fortement à cœur, lui permettant de défendre les valeurs écologiques à un niveau élevé et de gagner l’estime de ses confrères, au point de devenir leur représentant au niveau national. Son combat contre la maladie l’a contraint à démissionner de ses fonctions, dont celles de maire et de président du Parc, en novembre 2022, en témoignage de son incapacité à remplir pleinement ces rôles avec rigueur.

Les hommages pleuvent

Louisou Armary, successeur de Grandsimon à la tête du Parc, exprime sa peine devant cette disparition, soulignant la popularité du défunt auprès des autres dirigeants de parcs nationaux. Le député Benoît Mournet rend hommage à un “vrai montagnard” qui symbolisait l’écologie humaniste.

Michel Pélieu, président du Conseil départemental, se souvient de Laurent Grandsimon comme d’un homme au sourire large et à l’œil malicieux, rappelant son rôle dans la création du “trottoir des célébrités” à Luz-Saint-Sauveur.

Un legs d’engagement pour la région

Carole Delga, présidente de la région Occitanie, insiste sur l’onde de choc provoquée par la nouvelle de son décès. Elle évoque l’image d’un élu de proximité qui a constamment veillé sur l’environnement et le patrimoine pyrénéens, tout en ralliant les gens autour d’un projet prospectif pour le territoire. Son talent et son dévouement ont été célèbres bien au-delà des frontières de l’Occitanie, aussi Delga appelle-t-elle à honorer sa mémoire par un engagement renouvelé pour les Pyrénées.

Michel-tanner