découvrez pourquoi airbus a refusé de racheter bds d'atos et les raisons sous-jacentes.
Michel refait le monde

Pourquoi Airbus a-t-il refusé de racheter BDS d’Atos ? Découvrez les véritables raisons !

Par Michel-tanner , le 19 mars 2024 - 2 minutes de lecture

Les Dessous du Refus d’Airbus d’Acquérir la Division BDS d’Atos

Les Enjeux d’un Projet de Croissance Abandonné

Airbus, le géant de l’aéronautique européen, s’est rétracté après avoir étudié l’opportunité d’intégrer les activités de Big Data et de sécurité d’Atos, un acteur majeur du secteur informatique. Cette réorientation stratégique, survenue juste avant que Atos ne présente ses chiffres aux analystes financiers, signe l’abandon d’une opération qui aurait pu être bénéfique sur le plan technologique pour Airbus, tout en offrant à Atos un moyen de redresser la barre face à ses propres défis.

Un Échec aux Multiples Facteurs

Les négociations, qui ont duré plus d’un an, se sont heurtées à plusieurs entraves significatives. Malgré une annonce initiale prometteuse, plusieurs facteurs ont conduit Airbus à se retirer du deal :

  • Perte de talents clés chez Atos.
  • Dissensions internes au sein même d’Airbus.
  • Technologies moins avancées que ce que les dirigeants d’Airbus avaient anticipé.

Ces diverses contraintes ont progressivement érodé le potentiel de ce partenariat jusqu’à ce qu’il devienne préférable pour Airbus de se retirer de la transaction.

Conséquences et Perspectives Futures

Le retrait d’Airbus est un tournant pour Atos, qui pourrait avoir à réévaluer sa valeur sur le marché et ses stratégies de redressement à venir. Quant à Airbus, le groupe va devoir poursuivre son développement technologique par d’autres moyens pour soutenir ses ambitions digitales, sans les atouts que la division BDS d’Atos aurait pu lui offrir.
Malgré cette issue, le secteur du Big Data et de la sécurité informatique reste un enjeu stratégique pour les grandes entreprises industrielles. Airbus devra continuer à chercher des solutions innovantes pour se renforcer dans ce domaine, crucial pour sa compétitivité à l’échelle internationale.

Michel-tanner
Partager le contenu de Michel :