Waziers : Découvrez le grand suspense du 1er tour des municipales !
Michel refait le monde

Waziers : Découvrez le grand suspense du 1er tour des municipales !

Par Michel-tanner , le 12 février 2024 , mis à jour le 12 février 2024 — Politique - 2 minutes de lecture

Waziers en émoi devant l’issue indécise du scrutin municipal initial

Le dimanche 11 février 2024, les électeurs de Waziers ont exprimé leurs choix dans les isoloirs pour amorcer un nouveau chapitre politique municipal. Ce scrutin intervient suite au retrait inattendu des représentants des listes d’opposition et de figures indépendantes en décembre, marquant un tournant inédit pour la ville.

Le duel serré entre le maire en place et ses rivaux

Le maire en exercice, Laurent Desmons, qui avait précédemment triomphé en 2020, se voyait ce jour-là confronté à deux sérieux rivaux. D’une part, Jacques Michon, figure du communisme local et ancien maire de la commune, de l’autre, Ophélie Poulain, ex-alliée devenue opposante de Desmons après d’importants différends. À noter que Karim Bachiri, autrefois deuxième adjoint et exclu en 2021, apporte depuis son soutien à Ophélie Poulain.

Les premiers échos du vote : Desmons en avance

Près de la moitié des inscrits, avec un taux de participation de 47,5 %, ont fait entendre leur voix. Les résultats issus du dépouillement placent le maire sortant en tête avec 37,5 % des votes, suivi de près par Jacques Michon qui empoche 35,7 % des suffrages.

L’incertitude autour de la démarche future d’Ophélie Poulain

Avec 26,9 % des voix, Ophélie Poulain reste une figure clé dans l’équation du second tour. Ses intentions, entre maintenir sa candidature, appeler au vote pour un concurrent ou fusionner avec une liste adverse, demeurent incertaines. Elle devra statuer sur son choix après une concertation approfondie avec son équipe.

Les impressions post-vote des candidats

  • Ophélie Poulain interprète ses chiffres et ceux de Michon comme un désaveu pour le maire Desmons, voyant une aspiration au changement chez les citoyens.
  • Optimiste, Jacques Michon estime posséder des réserves de voix dans certains secteurs, comme le quartier Notre Dame.
  • Laurent Desmons reconnaît des performances en demi-teinte dans des zones autrefois plus favorables et envisage une communication accrue pour valoriser l’action municipale menée en coulisse.

Les habitants de Waziers se préparent désormais pour un second tour riche en suspense et en rebondissements. Restez à l’écoute pour suivre cette compétition civique qui pourrait redessiner les orientations futures de la ville.

Michel-tanner