danone lait vegetal
Michel et l'économie

Changement de cap chez Danone : la transition vers le lait végétal et ses répercussions sur les producteurs laitiers

Par Michel-tanner , le 14 février 2024 , mis à jour le 14 février 2024 - 2 minutes de lecture

La nouvelle ère du lait végétal chez Danone et son impact sur les agriculteurs



Transformation majeure à Villecomtal-sur-Arros



Après plusieurs années à dominer le marché des produits laitiers, Danone inaugure une nouvelle page en se lançant dans la production de lait d’avoine. L’usine de Villecomtal-sur-Arros, autrefois dédiée au yaourt classique, a connu une métamorphose complète après deux années de chantier. Cette réorientation stratégique vise à aligner l’entreprise sur les attentes contemporaines des consommateurs, qui se détournent de plus en plus du lait animal pour des alternatives végétales.



Un pari sur l’avenir avec un impact local considérable



L’ouverture récente de l’installationToken moderne est source de fierté pour le géant de l’agroalimentaire et offre une bouffée d’air frais pour l’économie locale grâce à la préservation d’emplois. Néanmoins, la conversion a des répercussions directes sur la filière laitière régionale, entrainant l’arrêt de la collecte du lait auprès de quelque 200 agriculteurs du voisinage.



Accompagnement et préoccupations des producteurs laitiers



Interruption abrupte pour certains éleveurs comme Gérard Brocca, cette transition a suscité de l’émoi. Fort heureusement, un accord d’accompagnement a vu le jour entre Danone et l’OPSOL, garantissant un soutien aux producteurs laitiers locaux affectés. Cependant, l’importation d’avoine, initialement de l’étranger, pèse sur les esprits qui espèrent une production localisée à l’avenir.



Production et ambition du site rénové



Le site revitalisé, opérationnel depuis fin 2023, a entamé sa production, visant à terme une distribution internationale sous la marque Alpro. Avec une capacité initiale de 100 000 litres par jour pouvant tripler, Danone aspire à ce qu’une bouteille sur dix de son lait d’avoine global soit issue de cette usine gersoise.





Tableau récapitulatif



AspectChiffres/Informations
Investissement Danone43 millions d’euros
Capacité initiale de production quotidienne100 000 litres
Capacité maximale de production quotidienne300 000 litres
Nombre de pays de distribution26
Nombre d’agriculteurs impactésEnviron 200


Ainsi, même si Danone s’aventure avec optimisme dans l’industrie florissante du lait végétal, un défi de taille demeure : équilibrer le développement économique avec le respect et le soutien des communautés agricoles traditionnelles. La tournée des équipements modernes a commencé, mais le périple vers la responsabilité sociale et environnementale continue.

Michel-tanner
Partager le contenu de Michel :